fish

Jörg Walter

Brad Hards

Traduction française : L'équipe française KDE
Version KDE
4.5 (27/10/2010)

Vous permet d'accéder à des fichiers présents sur d'autres ordinateurs en utilisant un protocole de shell sécurisé (SSH). Un démon SSH doit fonctionner sur l'ordinateur distant, mais le reste du protocole utilise des outils en ligne de commande standards, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Utiliser le protocole « fish » comme ceci : fish://nommachine ou fish://utilisateur@nommachine.

Note

Vous devez utiliser le double slash.

Vous pouvez ommettre le nom d'utilisateur (et le symbole suivant @) si le nom de l'utilisateur est le même sur les deux ordinateurs.

Vous pouvez ajouter un mot de passe en utilisant le format suivant : fish://utilisateur:motdepasse@nommachine, mais cela n'est pas obligatoire, puisqu'il vous sera tout de même demandé si vous ne l'insérez pas.

Si vous exécutez le démon SSH sur un port non standard, vous pouvez spécifier ce port en utilisant une syntaxe d'URL normale comme ceci : fish://nommachine:numéro_de_port.

Fish devrait fonctionner avec à peu près tout ordinateur distant POSIX compatible UNIX®. Il utilise les commandes de la console cat, chgrp, chmod, chown, cp, dd, env, expr, grep, ls, mkdir, mv, rm, rmdir, sed, et wc. Fish démarre /bin/sh dans une console et s'attend à ce que ce soit un « Bourne shell » (ou compatible, comme bash). Si les commandes sed et file sont disponibles, ainsi qu'un fichier /etc/apache/magic avec les signatures de types MIME, celles-ci seront utilisées pour deviner les types MIME.

Si Perl est disponible sur la machine distante, il sera utilisé à la place. Ainsi, seuls env et /bin/sh sont requis. L'utilisation de Perl a également l'avantage d'être plus rapide.

Fish devrait même fonctionner avec les machines Windows®, si des outils comme Cygwin sont installés. Tous les utilitaires ci-dessus doivent se trouver dans le chemin (PATH) du système, et la console initiale doit être capable de traiter correctement la commande echo FISH:;/bin/sh.