Chapitre 2. Utiliser Skrooge

Interface utilisateur

La fenêtre de Skrooge est composée d'une zone principale, entourée par des panneaux, et une barre d'état. Les panneaux peuvent être fermés et rouverts, et placés à gauche ou à droite de la zone principale.

La zone principale

C'est l'endroit où Skrooge affichera les informations qui vous intéressent. Elle peut contenir beaucoup d'onglets, chacun avec la vue que vous lui avez assigné.

Panneaux

Les panneaux sont présents dans de nombreuses applications KDE. Ils sont une sous-partie d'une fenêtre d'application, et peuvent être déplacés, empilés, fermés, voire même détachés de la fenêtre principale.

Quelques exemple de disposition de panneaux :

Les panneaux de Skrooge sont :

La barre d'état

La barre d'état est une petite section en bas de la fenêtre de Skrooge, affichant différentes information pendant que vous travaillez. Elle inclue une barre de progression et un bouton pour quitter, au cas ou vous souhaiteriez interrompre une longue tâche, comme l'importation d'un gros fichier.

La barre de progression de Skrooge

Sélecteur de page

Le sélecteur de page est un panneau dans lequel vous pouvez sélectionner la vue à affichée dans l'onglet courant ou dans un nouvel onglet. Pour ouvrir un nouvel onglet, maintenez la touche Ctrl et cliquez sur la vue sélectionnée.

Le sélecteur de page

Chaque page sera décrite dans un chapitre spécifique dans ce manuel.

Onglets multiples

Skrooge affichant plusieurs onglets

Skrooge peut afficher plusieurs onglets. Vous pouvez en ajouter autant que vous le désirez, chacun des onglets contenant les informations dont vous avez besoin. La capture d'écran ci-dessous montre 4 onglets (comptes, opérations et deux graphes).

Les panneaux d'édition

Dans la plupart des onglets de Skrooge; l'édition des objets se fait en utilisant le panneau d'édition, situé en bas de la page. De façon à préserver le maximum de place pour afficher les informations, spécialement sur de petits écrans, les panneaux d'édition peuvent être masqués ou affichés en utilisant les boutons.

Boutons permettant d'afficher ou de masquer les panneaux d'édition des opérations.

Quand plus d'un mode d'édition est disponible, plusieurs boutons permettent de choisir parmi eux. Dans la capture d'écran ci-dessous, il y a quatre boutons permettant de choisir le mode d'édition pour les Opérations « Standard », « Ventilé », « Transfert » et « Actions ».

Tableaux

Dans Skrooge, tous les tableaux sont personnalisables. Appelez le menu contextuel (habituellement en cliquant droit) sur l'en-tête de la colonne et vous verrez un menu apparaître :

Personnaliser un tableau
Colonnes

Personnaliser l'apparence de la colonne

Apparence de la vue

Utilise un réglage prédéfinit de colonnes. La colonne « défaut » affiche normalement toutes les colonnes. D'autres réglages prédéfinis peuvent exister.

Redimensionner sur le contenu

Redimensionne les colonnes pour être ajustées sur le contenu.

Redimensionnement automatique

Quand il est activé, vous ne pouvez pas redimensionner manuellement les colonnes, Skrooge le fera automatiquement en se basant sur le contenu des colonnes.

Liste des colonnes affichées

Affiche la liste de toutes les colonnes qui peuvent être affichées dans ce tableau. Celles qui sont actuellement affichées sont cochées. Décochez pour masquer une colonne, cochez pour en afficher.

Défilement fluide

Quand activé, il vous permet de faire défiler le tableau en cliquant gauche et en bougeant la souris. Bougez rapidement la souris dans une direction, comme si vous la « balancier », et le tableau défilera plus vite avec un effet d'atténuation. Surtout utile sur les appareils tactiles.

Afficher la grille

Dessine les lignes de la grille dans le tableau.

Alterner les couleurs des lignes

Alterner les couleurs utilisées pour chaque ligne. Les couleurs utilisées sont issues du schéma de couleur de KDE choisi.

Exporter

Exporter le tableau comme un fichier autonome. Les fichiers pris en charge sont les pdf, csv ou txt.

Vous pouvez aussi cliquer sur une en-tête pour choisir la colonne par laquelle trier, ou réorganiser les colonnes en les déplaçant à gauche ou à droite.

Enregistrer le contenu personnalisé

Comme expliqué dans le chapitre précédent, les tableaux peuvent être totalement personnalisés à votre convenance. Mais vous ne voudrez probablement pas perdre toutes les personnalisations que vous avez effectuées en fermant l'onglet. Il y a deux façons d'enregistrer son travail.

Enregistrer l'état de la page par défaut

Cette option vous permet d'enregistrer l'état actuel de la page comme état par défaut qui sera toujours instauré lors de l'ouverture de la page. Par exemple, vous voudriez peut-être que votre Tableau de bord contiennent 4 composants graphiques, organisés selon vos souhaits. Le plus important est que votre Tableau de bord soit toujours le même. En effet, vous ne voulez pas réitérer vos personnalisations à chaque fois que vous ouvrez ce dernier.

Pour ce faire, vous n'avez qu'à le personnaliser une fois pour toute puis d'enregistrer l'état de l'onglet comme état par défaut pour la page affichée. Régler l'état par défaut se fait en cliquant droit sur l'onglet et en sélectionnant Enregistrer l'état de la page.

Menu contextuel des onglets

Un moyen plus rapide de le faire est de cliquer sur l'icône de disquette qui apparaît à gauche du titre de l'onglet lorsque vous modifiez l'état par défaut de l'onglet.

Utiliser les signets

Imaginez que vous ayez besoin de personnaliser la vue des opérations en les regroupant par compte : chaque compte serait affiché dans son propre onglet, peut-être avec différentes colonnes dans chaque tableau. La méthode mentionnée précédemment ne fonctionne pas ici, car elle s'applique seulement sur les onglets ayant le même type.

La solution est d'enregistrer chaque onglet comme un signet. De la même manière que dans un navigateur Web, les onglets peuvent être organisés dans une hiérarchie de dossiers de signets que vous pouvez afficher dans le navigateur de signets :

Le navigateur de signets

Pour créer un signet, sélectionnez une page depuis le sélecteur de page que vous voulez marquer, et personnalisez son contenu selon vos souhaits. Ensuite, dans le panneau Signets, appelez le menu contextuel et sélectionnez Ajouter un signet.

Chaque signet ou dossier de signets peut être « démarré automatiquement », c'est-à-dire qu'il sera automatiquement ouvert quand Skrooge sera lancé. De cette façon, vous pouvez personnaliser l'agencement par défaut de Skrooge.

Annuler / Refaire

Skrooge gère annuler/refaire de manière plutôt classique, excepté que vous pouvez annuler ou refaire n'importe quel action, même si elle a été effectuée il y a plusieurs jours. En effet, dans les réglages par défaut l'historique n'est pas effacé lors de la fermeture de Skrooge (vous pouvez changer ce comportement dans les réglages), ce qui signifie que vous pouvez annuler quasiment tout jusqu'à la création du document.

Dans le but de limiter l'impact sur la taille des fichiers, Skrooge est configuré par défaut pour conserver un historique de 50 entrées. Vous pouvez changer cette valeur dans les réglages.

Skrooge possède un panneau qui liste toutes les actions annulables.

Le navigateur d'historique

Le navigateur d'historique affiche trois colonnes :

  • Une icône montrant l'état de l'action. Une flèche jaune dans le sens antihoraire signifie que l'action est annulable. Une icône verte dans le sens horaire signifie que l'action est faisable à nouveau.

  • La description de l'action

  • La date à laquelle l'action a été effectuée

  • Une icône disquette signifie que cette action correspond à un état enregistré, c'est-à-dire que le document a été enregistré juste après cette action.

Pour annuler une opération annulable, ou refaire une opération faisable à nouveau, double-cliquez dessus.

Mise à jour en masse

Dans Skrooge, il est possible de mettre à jour massivement une sélection d'éléments. Bien que souvent utile pour les opérations, cette fonction peut être également utilisée sur les comptes, unités, opérations programmées...

La manière de faire est très simple : sélectionnez les éléments à être mis à jour, réglez la ou les valeurs qui devraient être appliquées sur tous les éléments et cliquez sur Appliquer. Les autres attributs où vous n'avez pas réglé de valeur ne seront pas modifiés sur les éléments.

Réglage du mode à « Carte de crédit » et du tiers à « ACME » sur les opérations sélectionnées.

Opérations mises à jour

Note

Il est intentionnellement impossible de régler la date ou la quantité avec une mise a jour en masse.

Éditeur de propriété

Une des fonctionnalités plutôt remarquable de Skrooge est la faculté d'ajouter des propriétés personnalisées à n'importe quel objet. Par exemple, vous pourriez vouloir ajouter un nom et un numéro de téléphone d'un employé de banque à un compte, car il ou elle est votre conseiller. Ou peut-être vouloir joindre un fichier à une opération, comme la photocopie d'une facture.

Cela peut être effectué en utilisant l'éditeur de propriétés, qui est un panneau indépendant.

L'éditeur de propriétés, avec un fichier attaché.

Quand le panneau est visible, il affiche les propriétés personnalisées de l'objet sélectionné, que ce soit un compte, une opération, une catégorie, une unité...

Recherche instantanée

Dans chacune des vues de Skrooge, vous trouverez un champ « filtre » vous permettant de rechercher dans la vue en même temps que vous tapez :

  • Dans une vue des opérations, il filtrera les opérations contenant le texte saisi, quelle que soit la colonne (date, tiers, catégorie, commentaire...)

  • Dans une vue de compte, il filtrera les comptes contenant le texte saisi, quelle que soit la colonne (banque, nom du compte, numéro...)

  • Dans une vue de rapport, il re-dessinera le graphe suivant ce filtre

  • Dans une... Bon, vous voyez l'idée, non ?